top of page
Rechercher

GROSSE VACHE !!

Cela m'a bien fait rire ce matin, lorsque je cherchais le moyen le plus approprié de vous parler de la rate et que j'ai fait ce lien avec les vaches !! 

 

Cette expression, nous la connaissons tous, et nous serons tous d'accord pour dire qu'elle n'est pas cool du tout (en plus d'être particulièrement violente, dévalorisante, sexiste et absurde, je me permets de partager avec vous que j'ai toujours trouvé les vaches assez maigres et osseuses en réalité… bref !).

 

Cela dit, sans nous attarder sur la malveillance d'une telle insulte (misogyne et stigmatisante… oui, j'ai du mal à ne pas m'y attarder !), nous nous concentrons plutôt sur les vaches, et sur le sujet du jour : la rate, en MTC (médecine traditionnelle chinoise).

Une vache, on dit que c'est « gros » , et on dit aussi que ça rumine. Et pour couronner le tout, elle rumine quoi la vache ? De l'herbe ! Autrement dit, une crudité. 

 

Et voilà la connexion faite ! Car croyez-le ou non, l'organe de la rate, ou plutôt l'aspect énergétique de cet organe, nous parlons à la fois de poids et de surpoids, de rumination psychique et son dysfonctionnement est très souvent lié à l'absorption massive de crudités et d'aliments froids. 

 

Pour faire bref, un taux déséquilibré par trop d'aliments froids peut entraîner des surpoids et des ruminations. La vache « grossit » en ruminant son herbe… bon vous voyez là où je veux en venir.

 

Mais avant de vous expliquer davantage le fonctionnement énergétique de cet organe, sachez surtout que je n'émets aucun jugement de valeur ni d'opinion sur le poids des uns et des autres. Je ne prône aucun régime et je me révolte au quotidien sur l'influence sociétale qui valorise la minceur. 

Si j'ai à cœur de passer ce message aujourd'hui, c'est que je sais à quel point les problèmes de poids peuvent être des charges émotionnelles pour certains d'entre nous, et que je souhaite ouvrir une nouvelle porte à ceux qui souhaiteraient comprendre le fonctionnement de leur organisme. 

 

En MTC, la rate est un organe central, responsable de pas mal de nos difficultés du quotidien :  

- rhumes et maladies d'hiver

- problèmes de poids

- mental agité et pensée obsessionnelle

- problèmes de peau… 

Vous allez voir, c'est assez incroyable.

 

Je pense que nous avons tous connu dans notre entourage (si nous ne l'avons vécu pas nous-mêmes) des personnes se plaignant de leurs difficultés à perdre du poids alors même qu'elles ne se nourrissent presque plus que de salade verte. Nous crions à l'injustice et aux enveloppes de toute notre compassion, mais la compréhension d'un tel phénomène nous échappe. La seule réponse valable sur laquelle nous nous mettons d'accord est que « tout le monde n'est pas logé à la même enseigne », et que « cela est aussi une question de constitution ». Et c'est en partie vrai bien sûr. Certaines personnes assimilent la nourriture plus vite que d'autres et donc stockent moins, quand d'autres subissent des prises de poids incohérentes et inexpliquées.

 

Ce que nous ignorons en revanche, c'est que notre taux est peut-être responsable de notre déséquilibre de poids. Aller faire un tour de ce côté-là pour aller voir si celle-ci n'a pas besoin d'un petit coup de pouce peut-être une des clés d'une vie plus légère.

 

La rate fonctionne comme une éponge. Elle est très sensible à l'humidité. Une alimentation de nature froide oblige le taux à se gorger d'humidité. Ainsi, les aliments froids sont évidemment les aliments qui sortent du frigo et les crudités, mais aussi les laitages, les coquillages, la menthe et la plupart des fruits. Si ces aliments ont aussi leur utilité, comme rafraichir le sang, éliminer les toxines, disperser le feu, consommés en trop grande quantité, ils augmentent l'énergie Yin de notre corps, et donc le froid et l'humidité. Il n'est pas question donc de les éliminer de notre alimentation, mais de bien comprendre comment les utiliser et surtout à quelle dose en fonction de notre constitution. Une personne de tempérament plutôt Yin (frileuse, petite constitution, pâle) devra les éviter au maximum. Il est également possible de composer, c'est-à-dire de consommer ces aliments en synergie avec des produits plutôt Yang et chauds comme les épices, l'ail, l'oignon, le persil et le basilic. Boire chaude et épicée pendant un repas froid peut aussi être une solution (infusions aux épices, tchaï, vin rouge…)

 

Sous ce nouvel éclairage, nous comprenons pourquoi en pensant manger sain et léger face à une assiette de salade et de tomates, nous ne faisons en fait qu'activer le Yin de notre corps. Et en activant le Yin, nous affaiblissons notre taux, qui s'humidifie. Elle enfle et fait enfler notre corps, qui à son tour se retrouve gorgé d'humidité. Cet excès d'eau entraîne toute sorte de mucosités : glaires, nez et bronches encombrées, rhumes et grips ; des problèmes gastriques et autres grippes intestinales ; des problèmes liés à l'engorgement des tissus : eczéma, muguet et prolifération de mycoses et candidose ; et enfin, des problèmes de gonflement et de stagnation : œdèmes, rétention d'eau ; cellulite, ballonnement… qui sont les supports à l'accumulation des graisses. En outre, si un taux équilibré et harmonieuse est en lien avec l'intellect et la réflexion, un taux sursollicitée nous entraînera dans des pensées obsessionnelles et des ruminations incessantes (et à l'inverse, un mental trop présent et des ruminations déstabiliseront notre taux tout autant qu'une assiette de concombre !).

 

Aborder l'alimentation sous ce nouvel angle permet de reposer notre taux et de l'aider à retrouver un équilibre précieux.

 

Mais il est également nécessaire d'effectuer un travail de drainage et de soutien de la rate. La pratique du shiatsu est un allié plus que solide dans cette démarche et vous aidera à retrouver un équilibre tant psychique et émotionnel que physique. 


Je vous souhaite à tous de trouver votre équilibre psychique et physique


Amicalement


Jessica

Posts récents

Voir tout
bottom of page